La médication


UN CHOIX PERSONNEL!

D’abord, il est essentiel de savoir qu’en aucun temps un intervenant ne peut vous obliger à donner ou prendre une médication. En tant que parent ou en tant que personne, vous êtes le mieux placé pour savoir ce qui est mieux pour vous ou votre enfant.

Donner ou prendre une médication ou non est une décision qui devra être prise en considérant :

  • La souffrance de la personne (rejet, isolement, échec, difficulté d’apprentissage, faible estime de soi, détresse, etc.;
  • Les informations reliées aux différents traitements (intervention psychosociale ou comportementale, intervention familiale, traitement pharmacologique, etc.);
  • Les recommandations du médecin;
  • Les observations concernant le fonctionnement de la personne.

Armés de toutes ces informations, vous pourrez prendre une décision éclairée.

Les personnes ayant un TDA/H ne doivent pas nécessairement toutes utiliser une médication. Cependant, pour plusieurs d’entre elles, la médication permet d’alléger la symptomatologie et lorsqu’elle est combinée à des interventions psychosociales adaptées, elle leur permet de surmonter plusieurs difficultés. 

 


VIDÉO SUR LE SUJET

En général, les médicaments pour le TDAH sont bien tolérés. Il est important de trouver un bon équilibre entre les effets thérapeutiques versus les effets secondaires. Cette capsule révise quels sont les effets secondaires associés aux traitements pharmacologiques du TDAH et comment mieux les gérer.

Cette capsule est un extrait de la conférence du docteur Annick Vincent « Le TDAH chez nos jeunes qui grandissent » réalisée le 17 octobre 2012 au cégep de Sainte-Foy. (8 min.)


À LIRE